Une nouvelle atlantide

ECOLAND 3000//N°2

Le sommet de COPENHAGUE, la réunion d'une multitude d'experts et de savants, la présence d'organisations de toutes sortes, le "rush" de décideurs politiques, tous conscients, sans aucun doute, des problémes que le Monde doit affronter demain pour la protection des équilibres fragiles de l'environnement des populations de l'aube du III°millénaire, occupe le large espace de tous les médias....

Ce sommet appelle quelques réflexions, des décisions et surtout la mise en oeuvre précise d'actions à tous les niveaux.

***La premiére et sans doute la plus importante de ces réflexions, c'est qu'il semble se dégager, enfin, une réelle conscience planétaire quant au devenir de notre humanité dans des conditions compatibles avec sa survie et son accomplissement.***

Sera t'il suivi de décisions immédiates? Trop d'intérêts égoïstes et limités font encore peser une lourde hypothèque sur cette nécessité.

Mais il est certain que l'avenir ne sera pas le même!

Dans ce Monde du début de XXI° siécle qui se veut civilisé et conscient, il appartient désormais à chacun d'entre nous d'agir pour, en fait, contribuer à l'indispensable démarche globale qu'il convient de mettre en oeuvre.

C'est depuis toujours le sens des actions de l'équipe africaine et européenne de PLANETE XXI INTERNATIONAL.

Leur donner une acuité plus importante, en harmonie avec les exigences de l'époque, c'est le sens de la démarche pilote d'ECOLAND 3000 et du développement de ses futurs sites.

***La création de PUITS DE CARBONE à base de matériaux végétaux sélectionnés, accolés à des fermes aux productions diversifiées alimentées en eau douce et potable par les réacteurs solaires M.R.R. 100 pour déssaler l'eau de mer.***

Cette démarche est fondé sur le bilan d'un parcours de plus d'un quart de siécle, des expériences vécues, le concours de compétences de haut niveau. Il s'est enrichi de l'étude et de l'analyse des getes concrets d'hommes comme le jeune capitaine Thomas SANKARA qui, en son temps, dans son pays, lançait déjà de vastes projets de construction de barrages pour retenir l'eau, de reforestation, de productions vivriéres et maraîchéres comme celui de la plaine du SOUROU, comme le pére VERSPIEREN, ingénieur agronome de formation, agissant dans son campement de TERYA BUGU, le long du fleuve BANI pour lutter efficacement contre la désertification ou encore comme le religieux qui a fondé l'association SONGHAIE à PORTO NOVO et bien d'autres........

En attendant le sommet de COPENHAGUE, hier, ils ont posé leur pierre pour combler les orniéres d'un chemin plein d'embûches au service des hommes de leur temps et de la terre qui les nourrissait.

C'est leur esprit et leur exemple qui guide aujourd'hui ceux qui développent LE TRIANGLE DE LA LIBERTE entre COTONOU, STRASBOURG et NEW YORK...........

Le 14 décembre 2009



14/12/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres