Une nouvelle atlantide

LETTRE OUVERTE AUX PEUPLES ET AUX GRANDS DE CE MONDE

PLANETE XXI INTERNATIONAL

PLANETE XXI SENEGAL – PLANETE XXI MALI - PLANETE XXI BENIN – PLANETE XXI NIGER – PLANETE XXI BURKINA – PLANETE XXI TOGO – PLANETE XXI GABON PLANETE XXI EUROPE…PLANETE21TELEVISION.

Le 29 Mars 2015

 

LETTRE OUVERTE

Au nom du million et demi de tous ceux qui ont signé pour soutenir notre action et son message d’espoir, depuis 1977, en France, en Europe et en Afrique. Au nom des militants du SUD et du NORD qui ont permis l’existence d’OPERATION SOLIDARITE NIGER du MALI et de France, fondateurs dés 1985,  de la réalité de PLANETE XXI INTERNATIONAL.

 

 

« En cette aube du III° Millénaire »

À

Monsieur BAN KI MOON, secrétaire général de l’O.N.U. gardien après tous ses prédécesseurs d’une morale des Nations et des peuples, aux Présidents Robert MUGABE, NKosazana DLAMINI-ZUMA et Idriss NDELE MOUSSA, hauts responsables de l’Union Africaine,  leaders d’une Afrique éternelle, cible évidente de prédateurs avérés, à Monsieur XI JINPING, président de la République Populaire de Chine, pays riche de millénaires d’Histoire, symbole d’un matérialisme marxiste capitaliste hégémonique, à Monsieur Vladimir POUTINE, président de la République de RUSSIE, en principe libérée des schémas réducteurs d’un matérialisme marxiste, hier hégémonique, à Monsieur Barack OBAMA, président des U.S.A. qui se veulent leader du Monde de l’aube du III° millénaire, source d’un matérialisme capitaliste, lui auusi hégémonique, tout aussi réducteur que ses challengers marxistes capitalistes ou non, à Monsieur Martin SCHULZ, président du Parlement Européen, une Europe en attente de l’accomplissement de son futur et d’un parcours original dans l’universel,  à Monsieur François HOLLANDE, président de la République Française, marcheur à Tunis au nom des valeurs d’une République née dans le sang des martyrs de la Révolution Française, à tous les responsables politiques du SUD et du NORD…à ceux de France, hélas politiciens du passé, bloqués par les conservatismes des systèmes de société qui ont dominé le cours de l’Histoire du XX° siècle et par leurs ambitions personnelles, à Sa Sainteté le Pape FRANCOIS 1°, à vous Cardinal Théodore Adrien SARR archevêque de DAKAR, aux grands rabbins du Judaïsme, aux imams de l’Islam, gardiens de religions qui s’affirment religions d’amour, aux adeptes des philosophies religieuses et des hautes sagesses de notre Humanité, à vous Madame Michaëlle JEAN, secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie, qui pourrait être le siège d’une nouvelle espérance, à toi Madani TALL, président de l’A.D.M., descendant de Cheik Oumar TALL, à toi Oumou Sall SECK, maire de Goundam, à toi Madiara KONE, exemples, parmi d’autres, du courage des femmes d’Afrique, porteur et porteuses, avec d’autres, d’un espoir de futur pour le Mali de demain dans une Afrique nouvelle, aux élites intellectuelles et artistiques, à vous Klaus IOHANNIS, président de la Roumanie à qui nous venons d’écrire pour associer votre pays, sa jeunesse et le Danube à notre action, aux représentants des forces vives des nations du SUD et du NORD, aux responsables des médias et à leurs acteurs, aux peuples de la terre qui, en fait, fondent leur pouvoir et en subissent trop souvent les contradictions…et, surtout, aux jeunesses du SUD et du NORD, en attente des raisons de s’engager dans la construction de leur propre futur, à qui appartient le redoutable pouvoir de créer le Monde de demain.

 

***

Notre humanité vit une crise de civilisation majeure !. Elle est, aujourd’hui, la cible de la volonté de conquête d’un intégrisme terroriste « nihiliste » sanguinaire, criminel et global. Venu du fond des âges il menace toutes les nations du Monde. Les systèmes de société qui ont fondé le cours du XX° siècle ont mis en évidence leurs contradictions et sont condamnés à disparaître aux vents de l’Histoire par les seules incompétences et les égoïsmes et les appétits de pouvoirs prédateurs de ceux qui les ont fondé et en ont profité. Face à cette situation dangereuse, l’humanité est prisonnière de conservatismes sclérosants et d’idéologies du passé. Ces conservatismes et ces idéologies sont vides de tout projet novateur pour les sociétés qu’ils régissent. Ces projets nécessaires devraient être conçus en harmonie avec les attentes et les besoins du Monde de demain, dans ce début de XXI° siècle. Ils sont indispensables mais inexistants ! Cet état des choses génère la désespérance et les tentations du néant pour les jeunesses du SUD et du NORD. En attente ardente des raisons de s’engager d’une façon dynamique dans la construction de leur futur elles se heurtent aux murs de la bêtise humaine. A l’aube du III° millénaire cette humanité, forte et riche des sagesses millénaires du passé et des leçons de l’Histoire, devrait être le cadre extraordinaire d’une civilisation de partage, une civilisation originale, harmonieuse et tolérante inscrite dans un monde de véritable progrès, aux connaissances merveilleuses, sans précédents dans l’Histoire connue du Monde. Cette civilisation devrait offrir, à tous, l’opportunité de s’accomplir dans un environnement aux équilibres fragiles mais protégés. Elle devrait être le cadre permanent de l’apport, à chacun des êtres humains qui la composent, du respect fondamental qui est impérativement dû à tout dépositaire d’une parcelle de vie et d’esprit.

 

Il devrait en être ainsi ! Il semble évident, hélas, qu’il n’en est rien !  Cela vient encore d’être démontré au cours des élections qui viennent de se dérouler dans une France trop souvent donneuse de leçons aux nations du reste du Monde !

 

Pourtant, hormis ceux, nombreux, qui ne recherchent que les bénéfices égoïstes de la gloire ou de la fortune ou leur propre satisfaction d’une soif de pouvoir inextinguible et deviennent, parfois, la cible des contestations violentes ou des révoltes de ceux qu’ils exploitent car leurs activités prédatrices apparaissent, de plus en plus évidentes, il semble exister des élites digne de ce nom dans tous les domaines des activités humaines.

 

Il devrait en aller de même, bien entendu, dans l’univers multiforme et hétéroclite des décideurs politiques. « L’univers » de ces décideurs qui régissent les fondements et les règles du devenir des peuples est étonnant. Il est d’abord fondé sur une règle en opposition à toute attente « SE SERVIR ET NON PAS SERVIR ». Ses décideurs utilisent, avec arrogance, une autre facette de ce concept égoïste « APRES MOI LE DELUGE ». Cet « univers » est peuplé d’individus à la mémoire fugitive « RESPONSABLES MAIS PAS COUPABLES » car ils sont élus d’un peuple qui, pour un temps, leur a donné tous les droits.  Et « l’univers » des peuples qu’ils subjuguent est tout aussi étonnant.  Ces peuples hypnotisés par des «  bateleurs » d’un moment, en quête de leur confiance pour obtenir leurs votes, sont  tout aussi  surprenants. Ils placent régulièrement cette confiance dans ceux qui leur promettent, avec talent, des  lendemains qui chantent. Ces peuples « béats », momentanément charmés,  acclament ces décideurs après des élections sans « suspense » véritable. Leurs résultats sont annoncés par des sondages complaisants, parfois « stupéfiants » et erronés.  Naturellement, dans un moment de liesse, les décideurs « solliciteurs » qui ont gagné sont couverts  de louanges. Très vite, trop souvent, sans leur laisser le bénéfice de l’épreuve du temps, les peuples les condamnent. Ils balaient leurs enthousiasmes passés sans aucune vergogne. Alors, ils appellent, confusément, perdants et gagnants, aux changements incertains des hasards de nouvelles élections aléatoires et trompeuses dans l’espace mouvant de nos « démocraties ». Ainsi ils créent l’espoir illusoire d’une alternance fugitive pour de nouveaux lendemains qui chantent. Ils provoquent une forme de mouvement qui se veut perpétuel et reste sans réel espoir de fonder un monde nouveau et équitable.

 

Certes des pans entiers de notre humanité n’ont pas cette chance de l’exercice illusoire de la « démocratie »

 

Dans un siècle qui se gausse de liberté, d’illusions de parcelles de pouvoir chichement distribuées, des pans de notre humanité sont encore asservis. Ils sont encore soumis aux dictats de « hiérarques » enfermés dans la froideur hautaine des idéologies réductrices du passé.

 

Notre époque est curieuse et désespérante. Elle est pourtant riche d’espoirs !

 

Les hommes qui la traversent sont pris dans la dimension nouvelle d’une communication instantanée dans un contexte de mondialisation irréversible. Les médias,  acteurs de cette communication instantanée,  devraient y jouer un rôle catalyseur, essentiel pour aider les hommes à maitriser positivement les conditions de leur évolution. Ils paraissent, en fait, dédiés à toute autre activité. Ces médias «  manipulateurs » semblent agir au profit des intérêts dissimulés de prédateurs hypocrites. Modernes complices de « néocolonialistes » avérés, vecteurs subversifs de conquête de l’espace et des esprits, agents serviles de la volonté de  maitres « cachés » des  moyens de communication et d’échanges, ces médias obéissent avant tout à une règle marchande, celle d’un « audimat » presque religieux. Il semble alors exister une machinerie mystérieuse qui dirige de nouveaux moyens de contrôle des hommes et de leurs esprits. Nos semblables semblent alors, hélas, soumis aux formes d’expression maléfiques d’une volonté ésotérique sulfureuse. Cela accrédite la théorie d’un complot planétaire où la liberté n’est qu’illusion et les tentations du néant trop nombreuses.

 

Cet « audimat », fondé sur l’illusion du  nombre, s’affirme «  indépendant ». Il devient l’instrument de masse  qui conditionne, en fait,  en permanence,  l’avenir de l’espèce humaine d’une façon étrange, au terme d’une alchimie bizarre. La poursuite de la quête de cet « audimat »  implique aussi en permanence la recherche d’un sensationnel propre à capter l’attention de spectateur blasés et hypnotisés pour  mieux les entraîner à sa suite et les endormir dans un carrousel d’illusions fantasmagoriques. En fait, il est, quelque part,  le vecteur sournois des comportements suicidaires empoisonnés d’une fin de civilisation. Il est source collective et impersonnelle, « coupable mais non responsable », de désespérance pour notre humanité entrainée dans la voie de la perte de conscience de la richesse de ses propres réalités de ses extraordinaires diversités et des exigences de l’accomplissement de son devenir.

 

L’humanité semble alors prise de folie. Prise sous l’avalanche quotidienne d’une actualité fugitive, où les catastrophes et tous les malheurs disposent d’une priorité « médiatique » programmée, elle perd pied. Elle abandonne toute volonté d’agir pour sa lutte, pour sa propre survie pour l’éveil d’une conscience supérieure indispensable. Elle semble prisonnière d’une spirale infernale qui inexorablement l’entraine dans une apocalypse annoncée depuis l’aube des temps. En ce début de troisième millénaire, par son manque d’acceptation enthousiaste d’une conscience du réel et par ses comportements superficiels et conditionnés, elle illustre la réflexion d’antiques philosophes qui disaient que les peuples vont en dansant et en chantant vers leur propre fin.

 

REELLEMENT, EN SOMMES NOUS LA ?  L’HUMANITE VA-T-ELLE DISPARAITRE GUIDEE VERS SA FIN PAR UN ETRANGE JOUEUR DE FLUTE ?

 

En  l’absence de décideurs d’une haute conscience, aux comportements exemplaires, altruistes, dédiés au bien des autres, dans des rumeurs de guerres sanglantes, chaque jour promises, face à la folie de sectes religieuses démoniaques, prisonniers d’idéologies mortifères ou totalement dépassées, soumis au poids sclérosant d’une inconscience collective « annihilante », face au refus de l’ascèse, de chacun d’entre nous, indispensable pour atteindre un niveau supérieur de connaissance et de civilisation, sommes-nous condamnés ?

 

Allons nous disparaître, comme les civilisations passées, dévorés par on ne sait quel Moloch venu du fond des âges, alimenté par une barbarie qui devrait être d’un autre temps ?

 

Nous ne le pensons pas ! Notre époque et les temps qui viennent sont riches en opportunités malgré les défis que nous devons relever et les combats qui doivent être menés.

 

Mais qui somme nous pour vous le dire, à vous les grands et les lumières de notre planète, à vous tous à qui nous adressons cette lettre ?

 

Nous ne sommes que des « petits colibris » venus d’Afrique et d’Europe.  Nous sommes ces oiseaux minuscules animés par la volonté d’éteindre un gigantesque incendie avec de minuscules gouttes d’eau pour garantir le futur et la vie. Jours après jours nous allons au fleuve chercher notre modeste goutte d’eau pour pouvoir le faire. Moqués par les uns et les autres nous agissons. Nous voulons être de ceux dont parle un éminent philosophe, professant une pensée humaniste de très haut niveau, qui, « hélas » n’est pas assez entendu, écouté et suivi dans un monde en manque de « sagesses » comme la sienne.

 

Au cours des années passées, femmes et hommes du SUD et du NORD, nous avons forgé notre amitié, notre solidarité et notre volonté d’action. Nous n’avons pas l’arrogance d’être sûrs de réussir, mais nous savons qu’il est indispensable d’entreprendre pour mériter la qualité d’êtres humains et nous ouvrir au Monde.

 

Alors, à vous les grands de ce monde, et à vous qui pouvez agir avec nous,  NOUS VOUS OFFRONS MODESTEMENT L’OPPORTUNITE D’ETRE A LA HAUTEUR DE VOS AMBITIONS ET PLUS SIMPLEMENT UN CADRE D’ATION OU VOUS POUVEZ AGIR. Nous vous invitons, et nous vous inviterons sans cesse, à prendre avec nous LA VOIE DE LA PIROGUE DE LA NOUVELLE ESPERANCE.

 

Celle d’un lien entre le SUD et le NORD. Celle de l’expression des solidarités indispensables pour construire notre futur.

 

Nous fondons cette voie de LA PIROGUE DE LA NOUVELLE ESPERANCE sur les principes d’un véritable humanisme partenarial ouvert à tous, respectant le plus humble d’entre nous. Nous construisons sa logique d’action sur l’eau, source de vie, les mers, les fleuves, moyens de rencontre entre les hommes, sur les lacs espaces sédentaires d’activités humaines.

 

Nos « anciens », nos « vieux »,  agissent ensemble depuis plus de trente ans. Ils ont commencé leur action sur les bords de La Loire, fleuve de France, et sur les bords du Niger, le grand fleuve qui traverse et irrigue le Mali. C’est pourquoi, à partir de leurs bilans passés, nous voulons jumeler ces deux fleuves, leurs communautés et leurs institutions humaines. Nous voulons étendre cette action au fleuve Sénégal et Sine Saloun et la développer vers tous les fleuves du SUD et du NORD. Nous voulons faire de ces espaces des pôles de développement humains et économiques sécurisés offrant aux jeunesses du SUD et du NORD les opportunités de construire leur propre futur.

 

Nous voulons pour marquer cette volonté d’action planter l’ARBRE DE L’AMITIE, DE LA PAIX, DE LA SOLIDARITE, DE LA TOLERANCE ET DU RESPECT ENTRE TOUS LES PEUPLES, ENTRE TOUTES LES SAGESSES DU MONDE, ENTRE TOUTES LES RELIGIONS dans la ville sainte de TOMBOUCTOU, sur les rives du NIGER.

 

Nous engageons le combat. A vous les décideurs politiques et économiques nous vous disons : Nous avons besoin de votre aide technique, financière, de l’expression de votre soutien moral pour réaliser ce que nous appelons l’OPERATION RENAISSANCE le long des fleuves Niger, Sénégal et Sine Saloun et de la Loire, pour créer le réseau STOREXCHANGE et les moyens de développer et d’autofinancer nos opérations.

 

Nous vous avons sollicité régulièrement. Certains d’entre vous nous ont déjà répondus et assuré de leur soutien. Vous avez le pouvoir de nous dire OUI et de nous permettre, aujourd’hui, d’aller plus loin. Vous avez donc celui d’être sourds et ignorants. Mais vous pouvez aussi nous prouver que vous êtes des élites auxquelles nous pouvons faire confiance. Alors dés que vous aurez reçu, ou pris connaissance de ce courrier : N’ayez pas peur, acceptez de nous entendre, apportez nous l’expression de votre soutien moral. Financez notre action pour son lancement, contrôlez, pourquoi pas,  son développement en participant à la commission de contrôle de nos opérations.

 

Nous ferons le reste en Afrique et en Europe. Avec ceux qui veulent agir avec nous, nous mettrons en œuvre les instruments du développement de notre programme d’action. Nous le ferons avec tous ceux qui nous rejoindrons au sein des TRIANGLES DE LA LIBERTE.

 

PLANETE XXI INTERNATIONAL

PLANETE XXI EUROPE

PLANETE XXI INTERNATIONAL

Manoir de la Touche

17 Rue de Verdun

44210 PORNIC

Tel 06  84 34 11 21

Email jd.raingeard@gmail.com

PLANETE XXI EUROPE

PLANETE XXI INTERNATIONAL

 

ENVOYEZ Votre YUAN, Votre euro, votre dollar, Votre rouble, votre Yen, votre peso…..

« Un, cinq, dix, vingt, cinquante, cent,… »

Pour ARMER la pirogue de la nouvelle espérance POUR développer « l’Humanisme PartenariAL » dans les TRIANGLES DE LA LIBERTE…. Pour le jumelage de la Loire et du NIGER, de tous les fleuves du SUD et du NORD.

 

Achetez un mobile « Y EN A MARRE » et son pavé de la colère des peuples, mise a pris 1000 Euros.

 

Achetez, sponsorisez ou subventionnez la sculpture de la Pirogue DE LA NOUVELLE ESPERANCE, mise a prix 5.000.000 D’Euros.

 

Je vous adresse un chèque de……………………….à l’ordre de PLANETE XXI EUROPE,

  Compte crédit agricole  N°00081890079   

Quai du commandant de l’Herminier

44210 PORNIC France

 

UN DEFI A RELEVER !

AVEC VOUS ?

 

 

PLANETE XXI INTERNATIONAL

PLANETE XXI SENEGAL – PLANETE XXI MALI - PLANETE XXI BENIN – PLANETE XXI NIGER – PLANETE XXI BURKINA – PLANETE XXI TOGO – PLANETE XXI GABON PLANETE XXI EUROPE…PLANETE21TELEVISION.

 

« TRIANGLES »

22 Minutes

(Film en cours de réalisation)

 


  « OPERATION RENAISSANCE »

13 minutes

 

Sur jdrai42+youtube

 

http://www.youtube.com/watch?v=ynYwGW65lr8

 

 

 

 

 

 

http://lanouvelleatlantide.blog4ever.com

 

 

« Planete21television »

en cours de modification

 

 

 

B.P. 1125 - 44210 PORNIC - FRANCE

B.P. 3541 – DAKAR - SENEGAL

B.P. 625 ABOMEY – CALAVI – BENIN

 



30/03/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres